Chauffeur en route!
Je l'ai trouvé!
Chauffeur en route!
Inspection détaillée
La mécanique
Mécanique (suite)
Démontage étape 1
Mise à blanc !
Ca continue!

L'affaire est conclue au terme d'une courte mais efficace négociation du prix, en ma faveur.

3 semaines plus tard je retrouve mon cabriolet, et l'emmène sur une remorque porte voiture louée 40 la journée.

150 kilomètres à accomplir entre l'Est du Lot-et-Garonne et mon domicile, en périphérie bordelaise. Dés le premier arrêt dans une station service d'un village gascon, j'ai droit aux commentaires admiratifs du gèrant sur la ligne de ce cabriolet jusqu'alors méconnu, du moins pour lui. Petite anecdote, mon arrêt était motivé par le plein de gas oil de la voiture tracteuse, et l'achat d'une paire de "sandows" pour immobiliser la capote, ouverte, qui avait tendance à gonfler en roulant.
Ce sympathique pompiste m'a gentiment offert les "sandows".


Bye bye Lot-et-Garonne et la campagne.

Le péage autoroutier est passé, quelques photos pour immortaliser l'instant.

Bel équipage n'est-ce pas!


Remorque bien accrochée, ce serait dommage de la perdre!

Tout au long du parcours, j'ai eu droit à des pouces levés, et coups de klaxon de la part d'autres usagers de l'autoroute!

Ce premier voyage est très encourageant, que de bons présages pour cet achat dont je suis excessivement fier.

Qui ne le serait pas?


Voiture solidement arrimée, en route pour la Gironde!

Je dois avouer que je suis resté un bon quart d'heure à admirer cette voiture sublime et à faire ces quelques clichés!

Vue arrière ligne très fluide et envoutante!

C'est parti pour un peu plus d'une heure de trajet tranquille à vitesse modérée!

Arrivée à la maison, sans encombres, il faut maintenant que ce cabriolet fasse connaissance avec son nouveau garage!


Descente en douceur!

L'arrivée au garage permet de faire un tour préçis et minutieux de la voiture.

Certes la carrosserie à un peu souffert sur les ailes, le panneau arrière. La peinture est un peu fanée, et le précédent propriétaire a un peu abusé du mastic, pour faire des retouches assez peu esthétiques.

Peu importe, mon objectif est de lui changer les couleurs.

Je vais garder le deux tons, les ailes bleu nuit très foncé et le reste ivoire.
La capote sera, elle aussi, changée, pour passer du pvc ou vinyl blanc à une vrai capote en toile étanche de la même couleur que les ailes!

Le tout à l'image d'une photo d'époque extraite du site "Georges Irat la voiture de l'élite"
Le président de ce club, auquel j'ai adhéré immédiatement, m'a confirmé qu'il n'éxistait pas de palettes de couleurs officielles, en fait chaque propriétaire choisissait ses propres coloris de carrosserie.
Ceci me laisse une plus grande liberté pour la restauration.


Dernière mise à jour
20/09/07